Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualités du 25 avril 2014 Le message des électeurs lors des (...)

Billet d’actualités du 25 avril 2014
Le message des électeurs lors des élections municipales est clair : sanctionner la politique menée par le gouvernement AYRAULT/HOLLANDE.

vendredi 25 avril 2014

Pour autant, le changement de 1er ministre et le remaniement ministériel qui a suivi ne donnent pas les signes de la volonté d’un changement radical de politique. Bien au contraire, la dangereuse politique d’austérité conduite depuis deux ans est confirmée !

Après l’Accord National Interprofessionnel (ANI) qui a conduit à ce que le MEDEF gagne plus de flexibilité,

Après le Crédit d’Impôt Recherche qui n’a pas produit d’emploi,

Après le Crédit Impôt pour la Compétitivité de l’Emploi (CICE) financé par la hausse de la TVA au 1er janvier 2014,

Après avoir payé pour sauver les banques,

Et pour quel résultat ?

Le chômage continue de progresser, de même la baisse de pouvoir d’achat pour les fonctionnaires dont de plus en plus sont pris dans la spirale de paupérisation qui touche beaucoup de salariés.

Il y a en France de plus en plus de pauvres et les riches le sont de plus en plus, l’écart se creuse.

Aujourd’hui, la feuille de route du gouvernement, c’est encore plus de cadeaux aux entreprises avec le pacte de responsabilité, et toujours les mêmes qui paient ! Et cela ne suffit encore pas au MEDEF qui rêve d’un « SMIC jeune ».

Les mesures annoncées par Manuel VALLS en faveur des ménages les plus modestes sont surtout symboliques.

C’est une autre politique qui est nécessaire, il faut cesser de protéger les rentes des actionnaires et de demander toujours plus de sacrifices à ceux qui vivent– ou survivent - de leur travail.

Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt à l’austérité renforcée, aux sacrifices et reculs sociaux pour les salariés. Pour l’emploi et le pouvoir d’achat, contre le pacte d’irresponsabilité, investissons la rue.

Les fonctionnaires particulièrement visés par les projets néfastes du gouvernement doivent être visibles aux côtés des salariés du privé, dans la rue, le 1er mai pour ce grand rendez-vous annuel, mais aussi le 15 mai à l’appel de l’intersyndicale de fonctionnaires.

Les retraités avec le gel des pensions, après la mesure de prélèvement de 0.3%, paient un lourd tribu. Eux aussi manifesteront les 1er et 15 mai et d’ores et déjà sont engagés dans la préparation de la manifestation nationale des retraités le 3 juin à Paris.