Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 5 juillet 2013 Main basse sur l’action sociale

Billet d’actualité du 5 juillet 2013
Main basse sur l’action sociale

jeudi 4 juillet 2013

Contrairement aux idées trop souvent véhiculées, les agents de la fonction publique comme les salariés du privé subissent une baisse importante de leur pouvoir d’achat et la dégradation de leurs conditions de vie.

Toutes les catégories professionnelles sont touchées, le niveau en catégorie A est seulement à 12% au dessus du SMIC et la catégorie C est recrutée à un niveau de rémunération inférieur à celui-ci.

Et pourtant, après plus de trois années de gel de la valeur du point d’indice, le gouvernement envisage, en loi de finances 2014, de reconduire une réduction drastique du budget de l’action sociale.

Les agents sont particulièrement atteints par la réduction de l’ensemble des moyens de la fonction publique, c’est une évidence. Jamais sans doute, une politique ne les avait aussi durement frappés. Dans ce contexte, prendre la responsabilité de remettre en cause des prestations sociales existantes qui accompagnent les agents dans leur vie professionnelle et familiale et assurent une cohésion sociale dans les services est lourd de conséquences.

L’une est flagrante. C’est la volonté de rendre caduque la mise en œuvre, dans la fonction publique de l’état, d’une politique sociale plus harmonisée, relative notamment à l’accès aux logements et à la famille.

C’est pourquoi, l’annonce de la réduction drastique en 2014 des crédits sociaux dans la fonction publique de l’état et des propositions des conseillers sociaux du cabinet de Mme la Ministre LE BRANCHU est inacceptable.

Les organisations syndicales dans l’unité la plus totale condamnent et refusent ces mesures.

Elles exigent le maintien des prestations sociales existantes ainsi qu’un budget qui tienne compte de leurs évolutions en regard des besoins des agents.