Accueil > Archives.........BILLET D’ACTUALITE > Billet d’actualité du 21 juin 2013 Braquage au palais d’Iéna …Hollande prélève (...)

Billet d’actualité du 21 juin 2013
Braquage au palais d’Iéna …Hollande prélève sa dime !!!

vendredi 21 juin 2013

La conférence sociale qui n’a de social que le nom est la deuxième de ce genre à l’initiative de ce gouvernement réunissant l’ensemble des organisations syndicales, l’ensemble des représentants du patronat, les journalistes et quelques ministres. Par contre, lors de cette conférence rien sur l’emploi, rien sur les salaires et nous sommes dans le cadre d’une conférence sociale !!! A moins que parler rémunération dans ce pays soit devenu sujet tabou ???

Pour les fonctionnaires, la ministre vient d’annoncer par voie médiatique et ce sans aucune discussion possible avec les représentants des personnels le gel du point d’indice jusqu’à fin 2014. Si une reprise de la croissance voyait le jour courant 2014 la possibilité d’une négociation sur le point d’indice est d’ores et déjà enterrée.

Pour rappel, il a perdu 13,8 % par rapport à l’inflation depuis le 1er janvier 2000 et représente 80% de la rémunération des fonctionnaires. Le point d’indice, depuis le 1er Juillet 2010 date du début du gel, a perdu 5,5%. La perspective d’un gel jusqu’à fin 2014 représenterait 120 à 150 euros de perte pour un agent de catégorie C de 2010 à 2014.

En ce qui concerne l’austérité, la marche en avant continue soit 15 milliards d’euros d’économies à réaliser d’ici 2015 … or la rémunération des fonctionnaires contribue à l’activité économique et au financement de la protection sociale.

Parallèlement, ce gouvernement avait juré de stopper la RGPP or la MAP, sa petite sœur jumelle, reste malheureusement dans la même philosophie.
Dans la Fonction publique la dégradation des conditions d’accueil des usagers et les conditions de travail des agents vont encore en prendre un coup…

Enfin, pour les retraites point de salut pour notre système en dehors de nouveaux sacrifices demandés aux salariés. Comme le dit Thierry Lepaon « dans la boîte à outil, je ne vois qu’un marteau et une enclume et entre les deux il y a les salariés et les retraités ».

L’allongement de la durée requise pour le taux plein, la désindexation ne sont en rien des solutions pour pérenniser et améliorer le système de retraite français dans l’intérêt des actifs et des retraités, toutes générations confondues. Au contraire, leur mise en œuvre fragiliserait encore davantage le système et aurait des conséquences graves pour les retraités actuels et futurs.

En cette période de pluie et d’averses, c’est un vrai déluge de coup bas que porte le gouvernement à l’ensemble des salariés.

L’UGFF CGT appellera l’ensemble des personnels aux mobilisations nécessaires pour mettre cette politique d’austérité en échec et s’inscrira pleinement dans les différentes actions que la CGT portera a n’en pas douter dans les semaines à venir.